AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Un Ecuyer à former.

Messages : 55
Points de prière : 55
Date d'inscription : 06/04/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Archère de Talent
MessageSujet: Un Ecuyer à former.   Lun 24 Aoû - 17:54

Cela faisait déjà quelques jours que l'attribution des Écuyers avait été faite. La magicienne avait attribué à Linwë la jeune Zuwena : choix étrange étant donné que lors des entrainements à l'épée auxquels le chevalier a assisté, Zuwena ne semblait pas des meilleurs. L'attribuer à quelqu'un qui pourrait la faire progresser sur ce point aurait été plus judicieux. A moins que la magicienne sache qu'elle ne deviendrai jamais une grande combattante au corps à corps et qu'elle voulait que je l'aide à perfectionner sa visée et ses pouvoirs ? Seule Jahonne le savait.

C'était la première sortie du duo, première d'une très longue série : elle ne se quitterait plus pour les années à venir ! Il était du devoir de la plus âgée de former sa protégée pour qu'elle deviennent un très bon chevalier. Enfermée dans la base de l'Ombre depuis plusieurs années, ses réactions allaient être à observer.
Après quelques heures ou quelques jours de voyage, aucune ne s'en souvenait, elles arrivèrent à Zénor pour un entrainement un peu particulier. L'aînée s'arrêta entre quelques arbres et fit face à l'enfant et prit la parole.

- Nous sommes arrivés. J'ai pensé que tu serais ravie de t'entrainer en dehors de l'endroit où tu as vécu ces dernières années. Pendant le voyage, tu as du t'apercevoir qu'il est bien plus fatigant et douloureux de chevaucher toute la journée que pendant les entrainements. Tu verras aussi que tirer à l'arc bien droit sur une cible placée toujours au même endroit est bien plus facile qu'en situation réelle.

L'elfe avait pensé à cet exercice depuis des années, mais elle espérait ne pas être déçue par son élève. Il allait falloir faire preuve de beaucoup de pédagogie, les débuts ne seront certainement pas faciles...

- Avant de commencer, assieds toi un désaltère toi un peu.
Elle lui tendit une gourde.
- Ensuite je t'expliquerai ce que tu devras faire.

C'était la toute première fois qu'on lui confiait un Ecuyer... Elle ne savait pas si elle devait être gentille, sévère, dure, strict, agréable... Elle prit le partie de rester un peu distante mais de ne pas en demander trop tout de suite. Elle adaptera sa façon de faire si ça ne fonctionne pas comme ça. Et elle demandera conseil à ses frères d'arme quand la nuit tombera.
Messages : 15
Points de prière : 0
Date d'inscription : 18/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Sabshas de l'ombre
MessageSujet: Re: Un Ecuyer à former.   Mar 25 Aoû - 2:22

Depuis notre départ, je n'ai cesse de repasser en boucle la cérémonie d'attribution. Ho, je l'ai beaucoup appréciée, je souhaite vraiment devenir chevalier un jour, je ne doute pas de mon nouveau maitre ni du choix de la magicienne. Seulement, je me demande si je suis vraiment prête à endosser mon rôle d'écuyer, après tout je suis très loin de me sentir à l'aise lorsque je tiens une épée et je doute d'être un jour assez puissante pour compenser ma faiblesse en combat par la magie. Peut-être que, oui peut-être que j'aurais dû restée élève encore quelques années ou peut-être que je ne suis vraiment pas taillée pour faire partie de cette famille de chevaliers ? Je ne peux m'empêcher de me mordiller la lèvre inférieur en sentant toujours plus de doute s'insinuer dans mon esprit : Si vraiment je ne suis pas faite pour ça, que va-t-il se passer ? Que fera Linwë en le remarquant ? Me virer de l'ordre ? Mais, je connais l'emplacement de la base, alors que feront-ils de moi si je suis virée ? Serais-je condamnée à rester dans la base jusqu'à la fin de mes jours comme servante ou n'importe quoi d'autre ? De toute façon, si je suis virée je ne pourrais jamais retourner chez moi et faire face à ma famille. Mes frères et mon père ne me le pardonneraient jamais. A l'aide de ma manche, j'essuie rapidement une larme solitaire : pas question qu'on ajoute pleurnicheuse comme réputation, j'ai bien assez de celle de mauvaise bretteuse !

J'ai tout juste eut le temps de l'essuyer que mon maitre se tourna face à moi pour me parler. Un peu plus et une nouvelle réputation était née ! D'ailleurs il faut vraiment que je parvienne à calmer mes peurs avant de devenir ce monstre à épine, je ne suis pas sûr que voyageur apprécierait. Voyageur c'est le cheval que je monte, il parait qu'il est désormais le miens et que je dois en prendre soin. On a jamais vu de leçon sur les chevaux avec maitre Jahonne et dans le désert je n'avais pas le droit de m'approcher d'eux, de toute façon ils étaient bien trop grand et trop inquiétant pour que je m'en approche. Seulement, comment je suis peux m'occuper correctement d'un animal que je ne connais pas ? Bon, on a commencé à apprendre à monter au sanctuaire, mais soit j'ai la mémoire qui flanche et c'est très, très mauvais, soit on ne m'a pas dit quoi faire de Voyageur. Je verrais ça après, il est bien plus important d'écouter Linwë pour le moment.

- Nous sommes arrivés. J'ai pensé que tu serais ravie de t'entrainer en dehors de l'endroit où tu as vécu ces dernières années. Pendant le voyage, tu as du t'apercevoir qu'il est bien plus fatigant et douloureux de chevaucher toute la journée que pendant les entrainements. Tu verras aussi que tirer à l'arc bien droit sur une cible placée toujours au même endroit est bien plus facile qu'en situation réelle.

J’acquiesce doucement, c'est vrai que j'ai bien plus mal aux fesses, aux jambes et même au dos qu'en montant voyageur pendant un entrainement. Il y a un tas d'obstacle qu'on a dans un vrai voyage qui sont absent dans les entrainements ! Mais, si Linwë ajoute une difficulté, je ne pourrais jamais réussir à faire quoi que ce soit. Je ne suis peut-être pas faite pour ça en fin de compte. Enfin, je suppose que j'ai tout le temps de m'en assurer et que j'ai meilleurs temps de profiter un peu de mon statut d'écuyer. Dire que si tout va bien je pourrais être chevalier et devenir ce que j'ai promis d'être à mon père, Kali et Casim ! Je me demande à quoi ressemble Jared maintenant, peut-être qu'il a enfin lâché la nouvelle et vu qu'elle est vraiment nulle et moche ! Bha, inutile de penser à eux tout de suite, je vais plutôt essayer de profiter du paysage puisque Linwë me permet de me désaltérer, je suppose que je peux regarder un peu en même temps. Juste un peu, pas beaucoup. Plutôt que de m'assoir, j'essaye de me grandir un peu pour regarder au loin, tout en buvant bien sûr. C'est intéressant ce qu'il y a autour, mais le truc bleu un peu plus loin, c'est de l'eau ? Je crois qu'on en a parlé lorsque maitre Jahonne nous a parlé d'Enkidiev, certains royaume dit côtier sont bordé d'une immense étendu d'eau. Je me demande combien c'est grand, on pourrait peut-être en mettre un peu dans le désert, on a de l'eau, mais pas autant. En parlant d'eau, je ferais mieux d'arrêter de boire si je ne veux pas devenir une poche à eau. Je range rapidement la gourde avant de me tourner vers Linwë.

- Maitre ? C'est bon, enfin je suis prête pour la suite si vous voulez.

N'empêche, j'ai l'impression qu'il y a vraiment beaucoup d'eau, on ne voit pas Irianeth d'ici.
Messages : 55
Points de prière : 55
Date d'inscription : 06/04/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Archère de Talent
MessageSujet: Re: Un Ecuyer à former.   Mar 25 Aoû - 15:16

La jeune fille ne devait plus se rappeler que son maitre pouvait la sonder. Le chevalier avait bien sentit que sa protégée était endolorie et impressionnée par le paysage. Ressentir la surprise de la demoiselle lorsqu'elle a découvert la mer a été une sensation nouvelle pour Linwë : elle avait déjà ressentit la surprise de ses frères et soeurs d'armes, mais jamais de la sorte. Comme Zuwena voyait une étendue d'eau aussi grande pour la première fois. Si elle n'était pas trop fatiguée après l'entraînement, elles pourraient aller se détendre quelques minutes toutes les deux.

Elle est prête... Mais l'est-elle vraiment ? Ses muscles sont endoloris et même sans la sonder son corps parle pour elle. L'elfe décida alors de la soulager un peu, inutile de la pousser à bout dés le premier jour d'entrainement. Même si les autres chevaliers ne l'avaient pas encore conseillé sur l'attitude à adopter, elle sentait au fond d'elle qu'elle ne devait pas brusquer cette petite. Elle décida donc de la soulager un peu avant de commencer.

-Approche et ferme les yeux.

Elle commença pas envoyer une légère vague d'apaisement à la demoiselle puis apposa les mains sur les muscles les plus douloureux de Zuwena : d'abord le dos puis les jambes. Pour le reste, il faudra faire avec, tout ne sera pas toujours soigné en combat !

Elle sentit les muscles de sa protégée se détendre légèrement. Elle se rappela alors les toutes premières vague d'apaisement qu'on lui a envoyé : ressentir ce bien être d'un seul coup, même sur peu de temps, est un sentiment très agréable. Puis elle se demanda s'il était bien judicieux d'utiliser son pouvoir de guérison pour de simple douleurs musculaires... Elle réfléchit et se rappela qu'après son premier vraie entraînement face à Kira, ses douleurs étaient telles qu'on lui avait prodigué ce même genre de soin : ce n'était donc certainement pas interdit.

-A présent que tes muscles sont moins douloureux, prends ton arc et tes flèches et grimpe à cet arbre.

Elle pointa du doigt celui qui paraissait le moins haut. Elle voulait voir si Zuwena serait capable de grimper à l'arbre seule avec tout son matériel puis de tirer en visant correctement. Il fallait que le chevalier sache de quelles bases partir, et cet exercice permettrai d'évaluer la force physique et la force mentale de la jeune Écuyer.

Elle décida d'envoyer un message télépathique à Ariane, sa sœur d'arme.
Je lance mon premier défi à ma jeune protégée. J'ai bien peur qu'elle ne tienne pas le choc et qu'elle se démoralise de ne pas y arriver. J'espère ne pas avoir visé trop dur pour elle...

A sa grande surprise, Ariane lui répondit immédiatement
Si tu sens qu'elle en est capable, elle y arrivera. Si tu penses que ça sera trop dur pour elle, ne lui fait pas sentir et pousse la pour qu'elle se dépasse. Si elle flanche, tu l'apaiseras. Reste sereine, si Jahonne t'a choisie comme son maître, il y a peu de chances que tu ne te trompes.

Après l'avoir remercié, Linwë pousse légèrement Zuwena vers l'avant en guise d'encouragements, puis attendit de la voir à l’œuvre.

Messages : 162
Points de prière : 10000
Date d'inscription : 18/05/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Déesse Fondatrice
MessageSujet: Re: Un Ecuyer à former.   Sam 29 Aoû - 18:22


Un Ecuyer à former


Avec un peu de retard, désolée :$, les 8 points de prières pour l'ouverture de ce RP ont été ajoutés à Linwë ainsi que les 5 points pour y avoir répondu. Zuwena a également reçue 5 points pour sa réponse.

A partir de maintenant, le panthéon supérieur éditera vos messages pour y indiquer à la fin quand les points de prière sont ajoutés Wink Si nous en oublions, contactez nous.
Bon jeu à vous !


Messages : 15
Points de prière : 0
Date d'inscription : 18/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Sabshas de l'ombre
MessageSujet: Re: Un Ecuyer à former.   Jeu 10 Sep - 17:31

Spoiler:
 

-Approche et ferme les yeux.

Pourquoi veut-elle que je ferme les yeux ? M'approcher je comprends, c'est beaucoup plus simple si elle souhaite commencer par un entrainement au combat, mais dans ce cas pourquoi je devrais fermer les yeux ? Loin de moi l'idée de la critiquer, mais ça risque d'être plutôt difficile de parer et d'attaquer si je ne peux rien voir. Déjà qu'en voyant je me débrouille aussi bien qu'un poisson dans le désert, alors aveugle n'en parlons pas ! Enfin, comme c'est elle le maitre je m'approche tout de même, de toute façon elle a forcément une bonne raison pour me dire ça et je dois obligatoirement me tromper quelque part, alors autant obéir pour connaître son idée. Dès que j'estime être assez proche, en tendant le bras elle peut me toucher sans que je ne lui respire dans le nez, je m'arrête et ferme presque immédiatement mes yeux. Et là c'est simplement magique: mes craintes et mes peurs me semblent tellement.. je ne sais pas, ce n'est pas comme si elles n'existaient plus, elles sont toujours là bien ancrée, mais elles sont tellement plus légère ? Oui, ça doit être le bon mot. Légère. Mes épaules semblent se libérer d'un poids également. C'est donc à ça que ressemble réellement une vague d'apaisement ? Je crois que c'est l'un des pouvoirs les plus cool qui existe ! On l'a déjà utilisé avec maitre-Jahonne, mais c'est tellement différent d'en recevoir une lorsque tout va bien, ou presque, que lorsque tout va beaucoup moins bien. *Merci, maitre.* A ma grande surprise, elle ne s'arrête pas là. Elle dépose ses mains sur mes muscles douloureux et là encore le miracle de la magie prend forme : je n'ai plus mal ! Bon, j'ai toujours mal à quelques endroits et je n'en suis pas au point de dire que je suis prête pour une nouvelle chevauchée, mais au moins je peux faire trois pas sans avoir mal. Ça sera beaucoup, beaucoup, plus agréable pour l'entrainement.

-A présent que tes muscles sont moins douloureux, prends ton arc et tes flèches et grimpe à cet arbre.

Je savais qu'on allait directement enchaîner avec un entrainement, mais je ne m'attendais pas à ça. Grimper ? Pas de combat ou de magie, juste de la grimpe ? Je ne m'attendais vraiment pas à ça et pour le moment je ne suis pas sûr de voir l'utilité. je veux dire, comment grimper aux arbres peut permettre une victoire ? A moins que, je me demande si on pourrait faire une embuscade en se tenant dans les arbres. Avec les flèches et la magie on pourrait peut-être réduire le nombre d'ennemi sans se faire prendre tout de suite. Utile la grimpe finalement, seulement je ne suis pas sûre d'être plus doué pour ça que pour le reste. J'ai déjà grimpé sur une tente, dans le désert, pour récupérer un parchemin coincé et je ne m'en suis pas trop mal sortie. Mais il y avait plusieurs accessoires qui m'ont aidé, un peu comme un escalier ou une échelle. Là, il n'y a rien que l'arbre.

je connais vaguement la théorie, on place ses mains où on peut et on monte en essayant de ne pas faire de faux pas ou de regarder en bas. Comment je dois m'y prendre pour démarrer ? Mettre mes mains le plus haut possible et me hisser ou je commence par caler un pied et me hisser pour attraper une prise ? La légère pression exercé par Linwë me pousse à avancer et surtout, à faire quelque chose. Elle a raison, rester planté ne va pas m'aider. Je me précipite vers Voyageur pour récupérer les accessoires demandés et les caler le mieux possible pour qu'il me gêne le moins possible durant l'ascension. Si c'est chose faite pour les flèches, il m'a suffit de placer mon carquois dans le dos, je ne sais pas quoi faire de mon arc. Si je le place en bandoulière je suis certaine que ça va l'abîmer, surtout la corde, mais si je le garde en main je ne pourrais jamais monter et il ne tiens pas dans mon carquois de flèches. Il me faudrait un carquois pour l'arc. Mais oui ! Il suffit que je prenne le carquois d'arc qui s'attache à la ceinture ! Je l'avais ôté le pensant utile que pour la monde, mais je crois que je devrais plutôt toujours le garder. Démoralisé par la temps qu'il m'a fallut pour y penser, je secoue la tête et soupire.

Une fois prête je me place devant l'arbre. Il n'est pas le plus grand de tous, mais je le trouve tout de même super grand. On peut vraiment grimper à un arbre aussi haut ? Je prend une énième respiration et attrape une première prise, elle est petite, mais ça devrait suffire. Surtout qu'il y en a une autre un peu mieux pas loin. Les premiers mètres sont assez facile, certaines prises sont petites et douloureuse, mais je parviens à attraper quelques naissance de branche et ça, ce sont des prise bien mieux. Elles ne font pas mal et je peux m'appuyer dessus bien plus facilement, j'ai même réussi à m'accorder un répit de quelques secondes avant de poursuivre. J'ai mal aux mains, je crois qu'une jambe va bientôt refuser de m'écouter, j'ai une écharde dans un doigt, je me prend parfois dans mon arc et j'ai l'impression que mon carquois dorsale me tire vers l'arrière, mais tout va bien ! Enfin, je suis toujours sur l'arbre, c'est déjà ça.

Une fois encore, je m'élance pour agripper un creux dans l'arbre. Il est un peu plus haut que mes précédentes prises, mais si je m'étire, je suis pratiquement sûre de l'avoir. Au moment ou ma main se détache pour l'attraper, mon pied glisse sans que je ne parvienne à le replacer et le second le suis très, trop, rapidement. Puis, ma dernière main accroché et, je chute. J'essaye d'attraper l'arbre, mais c'est impossible ! Impossible de faire autre chose que tomber ! D'accord, je ne suis pas bien haute, mais je suis sûre que ça va faire mal ! Heureusement, mon corps est bien plus rapide que moi et mon pouvoir de lévitation me rappel qu'il est là en me faisant léviter quelques secondes. J'adore la magie. Je m'accorde un petit soupire, la lévitation je maitrise assez bien, ça devrait être facile de me reposer au sol. Du moins ça aurai dû l'être. Je ne sais pas très bien ce qu'il s'est passé, mais au moment ou j'allais me faire descendre doucement, j'ai perdu le contrôle et je termine ma chute en m'étalant sur le sol. J'avais raison, ça fait mal. Nettement moins que si je n'avais pas freiné ma chute. En fait, ce qui me fait le plus mal c'est le carquois. Sinon je vais assez bien si on oublie que je suis un peu sonnée et surprise. La lévitation doit être le pouvoir que je maitrise le mieux et pile au moment ou j'ai le plus besoin de lui, il me fait défaut. Utiliser un pouvoir dans l'urgence ne ressemble en rien à l'apprentissage dans un salle avec la magicienne pour veiller. Je me redresse péniblement en position assise et me tourne vers mon maitre.

Je vais bien. Peut-être un peu sonnée, mais ça va. J'ai visé la mauvaise prise, j'aurais dû en chercher une moins haute. Désolé maitre.

Non vraiment je vais bien, vexée un peu et déçu de mon échec. Mais je devrais pouvoir retourner faire un nouvel essai. J'aimerais bien trouver quelque chose où je n'échouerais pas.
Spoiler:
 
Messages : 55
Points de prière : 55
Date d'inscription : 06/04/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Archère de Talent
MessageSujet: Re: Un Ecuyer à former.   Lun 14 Sep - 17:15

Après plusieurs secondes sans que son élève n'est bougé pour allez chercher ses affaires, Linwë la sonda. Elle comprit alors que la jeune fille essayait de comprendre le pourquoi de cet exercice. L'elfe faillit lui faire remarquer qu'un Ecuyer doit exécuter les ordres sans réfléchir, mais elle se ravisa : cette jeune demoiselle était très intelligente et sa réflexion tenait parfaitement la route. Du moment qu'elle gardait ses réflexions pour elle, autant la laisser progresser seule dans son esprit. Suivant toujours le cours des pensées de sa protégée, Linwë faisait mine de s'impatienter afin de la pousser un peu. Une fois que Zuwena avait trouvé le pourquoi de cet exercice elle réfléchit à comment le réaliser, ce qui fit sourire le chevalier. Enfin, sa réflexion sur la façon d'attacher son arc touchait à sa fin : elle avait trouvé comment utiliser le carquois d'arc, premier test passé. Zuwena alla vers son cheval et attrapa tout son matériel. Ca y est, elle est en place et prête à monter. Linwë souriait intérieurement et se dit que pour une personne n'ayant jamais grimpé, la petite était bien courageuse de tenter avec tout le matériel d'un coup. Beaucoup auraient abandonné mais pas elle, elle est forte.

L’ascension se passait plutôt bien malgré les coups dans l'arc, le manque d'équilibre sur certaines prises et l'impression que Zuwena allait basculer en arrière à chaque seconde. Linwë sentait sa souffrance à chaque nouvelle prise et hésita à envoyer une vague d'apaisement. Une fois de plus elle se ravisa en se disant que réussir sans ça rendrait peut-être un peu de confiance en elle à cette demoiselle semblant toujours se sentir en dessous des autres. Les yeux rivés vers la grimpeuse, les pensées de l'elfe se mirent à dévier. Si elle doutait autant dés le début qu'est-ce que ça donnerait avec le temps... Il était difficile de se projeter dans l'avenir et de dire si oui ou non cette petite aurait la formation qu'elle méritait.
La chute de la demoiselle la fit sortir de ses pensées immédiatement, la chute allait vite mais l'élève se servit de son pouvoir de lévitation afin de freiner la chute. La pensant en sécurité, Linwë baissa la tête en réfléchissant à comment elle allait pouvoir faire comprendre à son élève que ce n'était pas grave, et même plutôt normal. Elle se dit aussi qu'elle aurait du l'aider un peu... Mais les regrets ne servaient à rien ! Quand elle releva la tête elle vit la jeune fille terminer sa chute plutôt rapidement, comme si elle n'arrivait plus à maitriser la lévitation. Encore une erreur du chevalier...

- Je vais bien. Peut-être un peu sonnée, mais ça va. J'ai visé la mauvaise prise, j'aurais dû en chercher une moins haute. Désolé maitre.
Elle s'excuse... Avec le temps qui passe l'elfe commençait à comprendre pourquoi Jahonne la lui avait confié. Elle sentit la profonde déception de Zuwena, assise par terre. Il fallait réfléchir vite et trouver les bons mots.
- Ne le sois pas. Pour une première grimpe c'était plutôt pas mal, tu t'es bien débrouillé.

Mais le chevalier était déçue : elle ne pourrait pas lui faire tirer du haut d'un arbre aujourd'hui, son corps était bien trop faible pour recommencer ce genre d'exercice. Elle tendit le bras à Zuwena afin de l'aider à se relever. Une fois debout, elle lui prit les épaules et la regarda droit dans les yeux :
- Ce que tu as fait était très courageux. Tu as fait ce que je t'ai demandé, avec tout le matériel alors que tu n'as jamais été te percher sur un arbre. Tu ne peux pas demander à ton corps de réussir quelque chose qu'il n'a jamais fait, même s'il a été entrainé pour.
En espérant l'avoir rassurer du mieux possible, l'elfe lui tendit la gourde.

- Repose toi quelques minutes, hydrate toi et nous ferons un dernier exercice avant la tombée de la nuit.
La raison disait au chevalier de ne pas tenter autre chose, de ne pas pousser et de se reposer. Mais la confiance qu'elle ressentit en pensant à son prochain exercice était le signe que tout allait bien se passer. Enfin, normalement.
Une fois que la jeune fille se montra prête, le chevalier la remit devant l'arbre duquel elle était tombé puis se plaça à coté d'elle.

- Tu dois bien faire attention à l'endroit où tu places tes mains et tes pieds. Analyse chaque prise avant de te lancer dessus, tu sauras alors si elle tiendra pour te reposer ou si tu devras faire vite dessus.

Elle plaça les mains sur l'arbre et trouva 2 prises : l'une bien solide, l'autre pas du tout. Elle mit alors les mains de sa protégée dessus.
- Compare ces deux prises, et dis moi ce que tu en penses.
Si elle réussissait à le faire, sur 3 arbres d'affilés, les deux complices s'arrêteront là pour aujourd'hui et Zuwena pourra découvrir la grandeur de l'océan. Et peut-être qu'elle regagnera un peu de confiance en elle...

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Messages : 162
Points de prière : 10000
Date d'inscription : 18/05/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Déesse Fondatrice
MessageSujet: Re: Un Ecuyer à former.   Dim 25 Oct - 10:40


Un Ecuyer à former


Bonjour,

je me permet de venir laisser un petit message :$ Cela fait plus d'un mois qu'il n'y a pas de réponses. Il n'y a pas de délais donc ce n'est pas un drame, mais serait-il possible d'avoir de tes nouvelles jeune Ecuyer ?

A bientôt

PS : ce message sera supprimé à la prochaine réponse, pour ne pas gâcher le RP


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un Ecuyer à former.   Aujourd'hui à 13:25

Un Ecuyer à former.

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glow in the Darkness :: Ombrane :: Zenor-