AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Zélaphias

Messages : 14
Points de prière : 44
Date d'inscription : 21/10/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde des Inuwa
MessageSujet: Zélaphias   Ven 23 Oct - 17:01

Je suis Zélaphias

La liberté n'est réelle que si personne ne ploie devant nous.


   

Informations générales


   
  • Âge : 26 ans

  •    
  • Allégeance : actuellement neutre

  •    
  • Race : Humain

  •    
  • Royaume d'origine : L'ancien Diamant ou le nouveau Péridot

  •    
  • Rôle : Habitant membre de la guilde des Inuwas

  •    
  • Royaume Actuel : Il voyage énormément, mais dans son cœur Péridot reste son unique et véritable foyer

  •    
  • Ambition : comprendre le fonctionnement du monde et parvenir à y prendre part de façon active tout en trouvant un métier que son jeune frère, aveugle, puise réaliser. Si on lui pose la question il répondre le plus modestement qu'il n'a pour seule ambition de devenir le maitre du monde


   

Descriptions


   

   

Physique :

La silhouette encapuchonnée jette une dague avec une précision quasi-parfaite. Son mouvement laisse entrevoir son bras musclé dénudé, pourtant la couleur de sa peau et ses vieilles cicatrices sont à peine visibles tant l'ombre des arbres est omniprésente. Il faut attendre qu'il quitte l'abri des tours végétales pour que l'on puisse voir sa peau couleur fauve et qu'il tende la main pour savoir qu'il ne fait pas que s'abriter à l'ombre des arbres, les multiples écorchures montrent bien qu'il les grimpe également. Heureusement pour lui, sa précision et son endurance lui permettent de faire fi d'une large et puissante carrure.

Chauffé par l'astre brûlant, il se défait de sa cape de laine bleu nuit et la dépose en une espèce de mélange entre une boule et un vêtement plié. Sa paire de bottes en cuir souple la rejoint rapidement pendant que Zélaphias se laisse choir dans l'herbe. Son regard noisette perd de son intensité alors qu'il se pose sur l'étendue d'azur. Lorsqu'il sent le vent lui caresser son visage angulaire un fin sourire flotte sur ses lèvres ; heureux est-il d'avoir coupé ses cheveux de jais si court que nulles mèches ne peuvent se perdre devant son visage toujours si soucieux et attentif. Pourtant, force de l'habitude, il ne peut s'empêcher d'ôter une mèche imaginaire au niveau de ses pommettes saillantes et de s'arrêter quelques instants sur les cernes sombres. Peut-être devrait-il dormir un peu plus longtemps, mais pour l'heure, une délicieuse odeur de viande est venue lui chatouiller le nez, qu'il a plutôt fin et aquilin. Il se redresse d'un léger mouvement du coude, enfile ses bottes et cale sa cape sur son bras de façon à cacher une légère estafilade. Peut-être qu'un jour, il osera se faire apposer la marque de sa guilde sur le bras et recouvrir la fine trace.

Psychique :

Il n'a pas honte d'avoir une cicatrice, tout combat laisse sa trace, néanmoins, il n'est pas fièr de l'origine du combat. Il l'a obtenu dans un combat de jeune coq quelques mois après son début d'apprentissage. Fort de ses réussites en lancés et surtout en combat, il avait provoqué un garçon à peine plus âgé dans l'idée de se faire remarquer d'une jeune demoiselle. Si les deux mâles fanfaronnaient, son adversaire parvint sans trop de mal à se défaire de Zélaphias ; quelques mois d'apprentissage ne sont rien face à des années de pratique. Si l'échec l'a tenu silencieux et boudeur plusieurs jours, il en a aussi retenu l'humilité et un regard neuf sur autrui. Désormais, il ne se vante plus, à moins de tomber sur un fanfaron plus faible que lui et son regard se fait plus scrutateur. Lorsqu'il observe quelqu'un, il essaye de savoir quel type d'adversaire il ferait, s'il n'est pas mauvais pour jauger, il n'est pas infaillible.

A force de soutenir sa famille, il lui est naturel de venir en aide à qui en a besoin. Chose que son maître n'a pas cherché à effacer, il lui a plutôt enseigné la différence entre aider et se faire avoir et, surtout, à ne pas veiller aux besoins des autres en dépit des siens. Ainsi, bien que Zélaphias aide encore trop facilement, il parvient de temps à autre à mettre une barrière et refuser s'il estime qu'il y a de l'exagération. De plus, il est plus attentif à ses propres besoins et bien qu'il ne soit pas déranger à l'idée de se priver d'un repas pour nourrir plus affamé, il évitera d'en sauter deux ou trois autres de suite.

Si on lui demande facilement de l'aide, c'est peut-être parce qu'il semble facilement abordable. Il ne sourit pas bêtement à qui veut bien le voir, mais son expression n'est pas non plus fermée et l'on voit bien son regard s'arrête plus que nécessaire sur une personne en difficulté, comme s'il attendait de voir si elle parvenait au bout de ses peines ou s'il lui fallait un coup de main pour terminer sa tâche. De plus, lorsqu'un enfant se blesse ou geint d'une situation ou d'une autre, Zélaphias n'est pas le dernier en s’enquérir du problème et essayer de le régler. Soit par quelques histoires ou ballades pour distraire l'enfant, soit en lui montrant simplement quoi faire face à une telle situation.


   

   

Compétences et inventaire


   

Flocon de neige

La jument provient d’un élevage de Perle. Sa robe noire est percée de blanc sur son front et sur ses pattes avant et arrière gauche juste un peu plus haut que le sabot. La jument est dressée pour les longs voyages.

Dagues
L’une lui fut offerte par son maitre tandis qu’il s’est  acheté la seconde un an après la fin de son apprentissage. Point de garde entre le début de la lame et le haut du manche, du moins pas une très grande. S'il ne se protège pas lui-même les mains un mauvais coup est bien vite arrivé.

Loin d’être le meilleur et d’avoir les capacités de battre un chevalier, il n’en est pas moins fort à l’aise au combat rapproché et a une parfaite maitrise de ses deux dagues . Pour autant il rechigne à ôter la vie à qui que ce soit et, quand bien même on aurait tenter de le tuer juste avant,  préfèrera blesser son assaillant.

S’il n’est pas un mauvais chasseur il se rapproche du piètre cuisinier, malgré les nombreuses années d’entrainement, il semble simplement incapable de ne pas faire brûler les plats lorsqu’ils ne sont pas presque crue.

Durant son apprentissage il s’est avéré capable de maitriser totalement n’importe instrument de musique en une poignée d’heures seulement, ce qui lui permet bien souvent d’être un ménestrel lorsqu’il veut faire profil bas tout en laissant trainer ses oreilles.  Il se présente d’ailleurs bien souvent comme tel.


   

Biographie


   

Ans 573 -> 580 de la 22ème dynastie d'Emeraude - Pleine période de guerre entre les chevaliers d'Emeraude et Irianeth.

La naissance de Zélaphias fut une raison plus que suffisante pour que sa famille festoie une nuit complète en compagnie de leurs voisins. Les femmes avaient préparées une véritable festin où tourte à la viande côtoyait moult pâtisseries ; les hommes avaient préparés de grandes quantités de diverses bières et les enfants empilais du bois pour le feu et sortaient tables et chaises pour que tout le monde soit à son aise. La soirée qui suivit sa naissance fut tellement festive et bruyante et que plusieurs Diamantois avaient quitté leur logis pour prendre part à sa fête sans même connaître l'origine de ce festin.

Si cet accueille laissait croire que l'enfant était unique et attendu depuis de nombreuses années, Zélaphias était déjà le quatrième enfant de ce couple. En fait, chaque bambins de la famille avait eut droit à cet accueil, dont il ne garderait finalement aucun souvenir étant bien trop jeune, et les aînés étaient toujours ravi de pouvoir participer à la préparation de la fête de leurs cadets. Le quatrième n'étant pas non plus le dernier de la fratrie, une bonne partie de son enfance fut teintées de mille et une fêtes d'accueil et même de renouvellement, car dans cette famille dès qu'un enfant atteignait le jour de sa naissance une nouvelle fête était organisée. Si Zélpahias avait toujours pensé que ses parents étaient des gens joyeux et aimant festoyer, il apprendra quelques années plus tard qu'ils souhaitaient surtout maintenir leurs enfants le plus loin possible de la souffrances et de la tristesses causées par la guerre.

La vie de famille ne laissait pas de place aux pleurs, à l'exception de ceux des petits, et ouvrait grand la porte aux rires. Leur porte n'était que rarement fermée et bien souvent un voisin en franchissait le seuil pour apporter de l'aide dans la construction d'un nouveau meuble ou venait lui-même quérir de l'aide pour l'une ou l'autre tâche. Si Zélaphias pouvait mettre des couleurs sur sa vie, il aurait choisit les plus belles et les plus voyante. S'il y avait des disputes entre les aînés et les parents ça se terminait bien vite en réconciliation et excuse et les parents ne veillaient à offrir autant d'affection à l'un ou l'autre enfant. Nul ne fut délaissé. Les enfants étaient également assez libre de leurs mouvement, s'ils voulaient jouer dans le village ils devaient simplement avertir un adulte et ne pas manquer de revenir pour les repas et avant que l'obscurité s'empare du village.

Ans 581-> 584 de la 22ème dynastie d'Emeraude - Mort du porteur de lumière et guerres des royaumes

Pendant huit ans Zélaphias resta sensiblement ignorant sur la situation du monde malgré les quelques phrases parlant de chevalier et de guerre qui parvinrent à ses jeunes enfants.  Malheureusement la mort soudaine d'un certain porteur de lumière assombrit l'humeur des plus âgés et le gamin surpris même sa mère pleurer dans les bras de son père pendant qu'ils se pensaient seuls. Il ignorait ce qu'était ce porteur de lumière, mais il semblait triste qu'il ne soit plus, plus qu'il ne le pensait sur l'instant. Pendant une semaine lui et ses benjamins furent quelques peu délaissé par leurs aînés, parent ou enfant, quoi qu'à l'occasion ils se faisaient enlacer sans qu'ils n'en sachent la raison. Sortir dans le village devint chose interdite à moins d'être accompagné du père ou des frères aînés et l'enfant surpris plusieurs fois son père attraper une vieille épée alors que des éclats de voix se faisaient entendre dans le village ou qu'on frappe à la porte.

Sa vie perdait de ses joyeuses couleurs pour devenir aussi terne qu'un carreaux de fenêtre oublié lors du ménage. Le jour de sa naissance de fut fêtée qu'en petit comité et dans une ambiance à peine plus joyeuse que celle de l'enterrement de leur vieil oncle. Mais si Zélaphias pensant que rien ne pourrait être pire, il découvrit bien vite qu'il était dans l'erreur. Un mâtin il surpris père et frères sortir les vieilles armes du paternel et du grand-père tandis que le plus âgé de frère fit entra dans la maison avec deux autres épées. Zélaphias ne se souvenait pas les avoir vu faire autre chose qu'astiquer armes et armures, également ramené par l'un des ainés ou trouvé dans de vieilles affaires. Il ne se souvenait pas non plus avoir vu sa chère mère faire autre chose que les regardants d'un air ou tristesse se mêlait à crainte, si peut-être cuisiner et mettre de la nourriture dans des fontes et des tissus. Ce jour là, les plus jeunes ne purent rien faire d'autre qu'observer l'étrangeté de la chose et s'occuper d'eux-même, que ça soit pour les repas ou les langes du dernier nés. L'instant le plus étrange de cette journée fut sûrement lorsque frères et père enlacèrent les plus jeunes en leur assurant qu'ils les aiment et qu'ils seraient bientôt de nouveau réuni pour l'un de ces anciens festin festif.

Le lendemain matin, Zélaphias observa sans mot dire son père et ses frères ainés se vêtir d'amure en cuir et s'empresser d'enfiler un long manteau comme pour cacher l'épée qui tombait sur leur hanche. Toujours silencieux, le gamin observa tout ce monde quitter la demeure familial et, bercé par les sanglots étouffer de sa mère, il s'endormit sans comprendre pourquoi des larmes roulaient sur ses joues ou la raison pour laquelle son ventre semblait être devenu un nœud qui ne saurait jamais être défait.

Personne n'osait pleurer le départ des aînés en présence des autres et si leur absence avait un gout amer et semblait n'être rien d'autre qu'un bien lourd sur les épaules d'un enfant de huit ans, jamais Zélaphias n'a songé à se plaindre et jamais il ne parla de cet étrange départ. Devenant l'aîné, l'enfant fit de son mieux pour seconder sa mère dans diverses tâches, il l'aidait à s'occuper du reste de la fratrie et gardait la demeure tandis qu'elle allait aux champs avec quelques hommes ayant accepté de l'aider. Au fil du temps Zélaphias laissa son cadet de deux ans plus que jeune que lui s'occuper des autres enfants alors qu'il allait lui aussi aider aux champs tant bien que mal.

Un an passa sans qu'aucun retour ni aucune nouvelle du père et des frères ne vienne embellir les jours sombres de la famille, il en fut de même l'année suivante. C'est cette même année que la tristesse et la mélancolie devint un trop lourd fardeau pour l'enfant de dix ans qu'il était et qu'il décida que les choses devaient changer d'une façon ou d'une autre. Sa mère rendue au marché du village, le nouvel aîné incita ses cadets cueillir des fruits et emprunter quelques bières et gâteaux à leurs voisins, pendant que de son côté il s'essayait à la cuisson de viande et surtout à la création d'une tourte à la viande. Une fois fait, il installa le tout sur la table qu'il avait placé en-dehors de la maison. Au retour de sa mère, Zélaphias fit sortir sa petite fratrie, les fit assoir, orna son visage d'un magnifique sourire et annonça à sa mère qu'il était temps de fêter la nouvelle année qu'elle et le benjamin avait prit. Si elle avait quelques réserves, voir de nouveau l'un de ses fils sourire gaiement l'empêcha de les dire à voix haute et de mettre fin à cette minuscule fête improvisée.

Les jours suivant se parèrent de douces couleurs sous les efforts du garçon, il parvint même à faire sourire sa mère lorsqu'il revint d'un champ avec un bouquet de fleur et de blé. Il savait que jamais il ne pourrait retrouver les couleurs éclatantes des jours où ses aînés et son père étaient là, mais il ne voulait pas que tout redevienne sombre et noir. Même dans la souffrance, la vie pouvait être belle si l'on parvenait à garder espoir, telle était son rêve, son utopie et sa chimère.

Bien des mois plus tard, peut-être des années, les faibles couleurs que le gamin voulait protéger à tout prix volèrent en éclat. Épargné jusqu'à ce jour, Diamant subit l'assaut des troupes à son tour. Le village de sa famille n'était pas en première loge, mais ils ne pouvait ignorer les combats qui faisaient rage à quelques lieux seulement. A cette période, Zélaphias se retrouva seul pour s'occuper du reste de la famille, sa mère errant près des champs de batailles dans le fol et terrible espoir de voir l'un de ses hommes, mort ou vivant elle ne voulait que revoir le visage de l'un d'eux. S'il ne disait rien, le garçon craignait qu'un jour sa mère se puisse plus rentrer et que ses benjamins et lui se retrouvent seuls dans un monde qui se déchire.

An 585 -> 588 de la première dynastie d'Irianeth - Fin de la guerre des royaumes, couronnement du Diadoque et naissance de l'ordre d'Irianeth

La mère de famille avait cessée de visiter les champs de bataille et de faire le tour des morts, mais n'avoir pu trouver aucun homme de sa famille, apprendre la mort de leur roi et voir Diamant se diviser, fit d'elle un fantôme. Les enfants ne pouvaient plus compter sur elle pour quoi que ce soit, si Zélaphias et son plus proche cadet s'occupaient avec brio des plus jeunes ils restaient jeunes et ne parvenaient qu'à s'occuper que d'un petit morceau du champ. Suffisant pour qu'aucun ne meurt de fin mais trop peu pour que tout le monde puisse manger à sa faim. Et bien que le gamin fasse de nombreux progrès en cuisine, il ne restait pas rare que l'un ou l'autre plat soit trop cuit ou, au contraire, trop peu cuit, mais nul enfant ne fit jamais une remarque à ce sujet. Soit qu'ils n'osaient pas critiquer le gamin de douze ans, soit qu'ils ne se souvenait pas du goût que devait avoir les plats.

Leur routine se trouva une nouvelle fois bouleversée lorsque l'un des enfants chuta d'un arbre en voulant jouer avec un oiseau, Parandar soit loué, il était toujours en vie, mais un mauvais coup à la tête lui blessa les yeux. S'il disait voir étrangement dans les premiers temps, il finit bien vite par ne plus rien voir du tout. Le jeune frère dut être assisté par ses autres frères pendant de nombreux mois avant qu'il ne parvienne à se trouver des points de repère et puisse se déplacer et se vêtir seul. Mais ce qui marque la plus cette famille instable fut le retour d'un aîné un matin que Zélaphias s'occupait du champ. Il avait bien vu au loin cette silhouaite chancelante et familière, mais il fallut que la personne s'écroule et qu'il s'approche pour reconnaître l'un de ses frères dans un piteux état. Bien vite il avait été chercher son jeune frère pour qu'il l'aide à le reconduire chez eux et une fois fait, il lui avait fallut nettoyer et bander son corps tout en essayant de ne pas laisser son cœur se briser en entendant les larmes de sa mère.

Le garçon avait été beau, il l'était toujours d'ailleurs, mais il avait désormais plusieurs cicatrices de guerre qui ornait sa joue, son torse, son dos et ses jambes. Si Zélaphias devait toujours s'occuper de la maisonnée, sa mère s'occupait elle-même du fils retrouvé et si ses soins n'étaient que pour lui et qu'elle n'avait pas un regard pour ses autres enfants, le gamin avait le mince espoir qu'un jour elle se souvienne d'eux et leur revienne. Finalement, après quelques semaines de soin, l'ancien soldat s'éveilla et se jeta dans les bras de la mère qui n'avait cesse de pleurer et de répéter son nom. Mais aux yeux de Zélaphias, le moment le plus merveilleux fut lorsque le garçon revenu l'enlaça, le remercia d'avoir maintenant la maison en ordre et qu'il lui annonça qu'a partir de ce jour il pouvait cesser et se reposer un peu. Il avait aimé être l'ainé, mais il devait bien avouer qu'il était lasse de ce rôle.

Les premières semaines Zélaphias se fit plus aider par son frère qu'il ne l'aida, mais lorsque ses forces fut de nouveau là et que leur mère commença tout doucement à revivre il n'eut plus grand chose à faire. Il aidait toujours sa mère et son frère, mais il ne faisait plus le plus gros et se retrouva bien vite avec un temps libre qu'il ne savait comment occuper. L'enfant avait grandit d'un seul coup pour soutenir sa mère et à présent il ne savait plus ce qu'il devait être, pis ce qu'il était. Ce voyant, son aîné s'arrangea pour que leur mère cesse d'aller dans les champs, renvoyer les voisins venu aider à tout remettre sur pied et priait son cadet de s'occuper avec lui de la terre et, surtout, il apprit à ne plus le traiter comme l'enfant qu'il avait quitté, mais comme le jeune garçon qu'il avait retrouvé.

Ans 588 -> 590 de la première dynastie d'Irianeth - paix supposée

Un second fils fut de retour dans la demeure et l'inverse du premier il tenait sur ses jambes et ne semblait pas souffrir de trop de blessures. Surement qu'il avait dû utiliser de la magie, il semblait à Zélaphias avoir déjà vu son aîné parvenir à faire des choses que nul humain ne pouvait faire. Son retour ravi les plus jeunes et surtout leur mère mais le jeune garçon jurait qu'il y avait de la tension entre ses deux aînés. Heureux de son retour et soucieux de ne blesser personne il n'en parla jamais, mais il ne perdait pas une occasion de les observer et de les écouter dans l'espoir d'en connaître la cause.

Ce second retour amena une nouvelle vague de vie dans la maison, d'autant plus que ce fils ne perdait pas une occasion pour raconter ses voyages. Il disait avoir tardé à rentrer car il voulait redécouvrir le monde, Le jeune garçon ne compris pas tout de suite que ça voulait dire sans mort et sans trace de sang. En revanche il n'avait pas manquer le clin d’œil du dernier arrivé au premier en racontant ça, ni le regard sombre du premier fils revenu. Plus Zélaphias les observait et plus il était terrifié à l'idée qu'ils aient pu se retrouvé dans deux camps différent. Il savait que ce n'était pas possible, mais il ne parvenait pas à trouver une autre raison.

Le plus grand changement de ces années ne fut pourtant pas le retour des aînés mais plutôt le départ de Zélaphias. Depuis que le second leur contait les paysages rencontrés, le garçon de seize ans ne cessait de s'imaginer quitter la demeure et découvrir le monde à son tour. Grimper aux arbres, voir les fleurs s'épanouir, connaître les us et coutumes des autres et surtout être maitre de lui-même. Quitter sa famille pour mieux lui revenir. L'annonce de sa décision commença par jeter un froid autour de la table, puis les aînés finirent par lui donner mille et un conseil tandis que leur mère préparait un léger baluchon en lui faisant promettre de repasser souvent pour donner des nouvelles. Le futur voyageur prit grand soin d'ancrer dans sa mémoire les conseils qu'il jugeait important et promit de nombreuses fois à sa mère de revenir et de chercher les deux hommes manquant, qu'ils soient mort, emprisonné ou n'importe quoi d'autre.

Se refusant à offrir le même genre de départ que ses frères, il enlaça certes les plus jeunes mais sans omettre de leur expliquer la raison de son départ et de leur promettre à eux aussi qu'il reviendrait les voir. Une fois dehors l'une de ses frères lui confia sa monture et Zélaphias lui certifia qu'il la lui rendrait dès qu'il aurait de quoi s'en offrir une à lui. Puis le voyageur enfourcha l'animal et quitta le village sans se retourner une seule fois et éviter ainsi de revenir sur ses pas. Pendant une année complète il voyage à travers le continent, traversa des forêts sans voir d'elfes ou franchis le royaume des fées sans en voir une seule. il reconnut certains paysage décrit par ses frères et en découvrit d'autres. Puis, lors de sa seconde année de voyage il rencontra l'homme qui lui offrit un nouveau genre de vie. A condition de l'accepter comme maitre et de suivre son apprentissage, l'homme lui garantissait une longue et joyeuse vie de liberté. L'adolescent voyageur accepta à la condition qu'il lui autorisa à rentrer chez lui pour voir son frère aveugle s'il découvrait un métier qu'il pouvait faire. L'homme ayant accepté, l'apprentissage de Zélaphias débuta. Il dura de nombreuses années et soit qu'il n'avait pas été voir où il fallait, soit que ça n'existait pas, l'apprenti ne trouva nul métier taillé pour son jeune frère.

An 599 - l'ordre d'Irianeth fait parler de lui et des rumeurs circules sur un deuxième ordre  

Désormais âgé de vingt-six ans, le jeune homme a terminé son apprentissage depuis quelques temps et est retourné chez lui de nombreuses fois, mais n'est jamais parvenu à rester plus d'un mois tant l'appel de la nature et du voyage se faisait puissant.


   

Derrière l'écran


   

Bonjour tout le monde, je reprend doucement les forums rpg et le vôtre me semble sympa et ouvert a pleins d'évolution et c'est sympa de voir un forum avec les méchants à l'honneur !!


   


Dernière édition par Zélaphias le Lun 14 Déc - 16:46, édité 12 fois
Messages : 162
Points de prière : 10000
Date d'inscription : 18/05/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Déesse Fondatrice
MessageSujet: Re: Zélaphias   Dim 25 Oct - 10:22

Bonjour bonjour !

Bienvenue parmi nous déjà !
Rien que le début me donne envie d'en savoir plus ! Si tu as des questions que ce soit concernant la guilde des Inuwas ou autre, n'hésite surtout pas !

A très bientôt
Messages : 14
Points de prière : 44
Date d'inscription : 21/10/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde des Inuwa
MessageSujet: Re: Zélaphias   Ven 30 Oct - 0:27

Bonjour !

L'histoire est terminée, j'espère qu'elle suit bien la trame du forum. En écrivant l'histoire une question m'est venu, comment à débuté l'ordre d'Irianeth ? Est-ce en prenant des élèves qui ont apprit et sont devenu élève ou est-ce possible que des adultes aient pu le rejoindre directement comme chevalier ? Je demande ça car en écrivant l'histoire l'idée m'est venu de faire d'un aîné de Zélaphias un prédéfinis pour l'ordre d'Irianeth.

Je pense faire la suite lorsque j'aurais la confirmation que l'histoire est correcte.
Messages : 162
Points de prière : 10000
Date d'inscription : 18/05/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Déesse Fondatrice
MessageSujet: Re: Zélaphias   Ven 30 Oct - 16:37

Bonjour !

Pour te répondre concernant l'ordre, il y a eu élève ecuyer et ensuite chevalier. Il est possible, cependant, d'entre par une procédure d'exception, mais les conditions sont très très restrictive. Dans cet ordre, il vaut mieux prendre le chemin "normal". Mais tu peux nous MP ton idée et nous te dirons ce que nous en pensons.

A la première lecture, ton histoire nous semble très bien et cohérente Smile Tu peux continuer ! Je relirais encore en profondeur dans la soirée et je te dirais si des choses ne vont pas finalement, mais pour le moment ça me semble OK. En plus la chronologie que tu as mise est super !

Hâte de la voir terminée cette fiche Very Happy

Bisous
Messages : 14
Points de prière : 44
Date d'inscription : 21/10/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde des Inuwa
MessageSujet: Re: Zélaphias   Ven 30 Oct - 23:55

Bonsoir Lessien Idril !

Je vois, mon idée semble ne plus aller mais je vais t'envoyer un mp pour t'en parler au cas ou.

Je voulais être sûr de ne pas faire de hors temps alors j'ai placé la chronologie comme ça on sait plus vite ce qui s'est passé et quand (et aussi si j'ai pigé l'histoire ou pas du tout XD)
Si l'histoire convient je fais le reste le plus rapidement possible j'ai hâte de la terminer pour pouvoir rp et... peut-être revenir plus tard avec un deuxième personnage déjà tout pensé Rolling Eyes
Messages : 162
Points de prière : 10000
Date d'inscription : 18/05/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Déesse Fondatrice
MessageSujet: Re: Zélaphias   Jeu 12 Nov - 18:08

Bonjour !

Je ne sais pas si c'était clair dans ce que j'ai mit, mais ton histoire est OK hein Wink Tu peux continuer quand tu veux Very Happy
Par contre, juste un petit détail (oui je suis un peu chipoteuse) pour ton entrainement il faudrait peut-être dire qu'il s'agit d'un maitre des Inuwas. Non ?
Enfin quand on se rappelle du début de la fiche c'est assez clair Wink Mais bon Razz
De toutes façons tu auras un RP seul à faire, tu auras la chance de voir ça une fois ta fiche validée Very Happy

Cependant, n'hésite pas à te relire. Il y a quelques fautes d'orthographe, mais surtout, il y a pas mal d'erreurs de reconstruction. Je veux dire par là qu'on voit que tu as retravaillé la phrase mais du coup certains mots vont étrange. Si tu as besoin d'aide je peux te dire où sont les erreurs.
Messages : 24
Points de prière : 71
Date d'inscription : 11/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Habitante
MessageSujet: Re: Zélaphias   Jeu 12 Nov - 21:46

Bonjour.

Je me permet de te laisser un message pour te souhaiter la bienvenue et pour te dire que j'adore ton histoire; On rentre dedans facilement et elle est bien !

A bientôt, dans un RP Smile
Messages : 14
Points de prière : 44
Date d'inscription : 21/10/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde des Inuwa
MessageSujet: Re: Zélaphias   Lun 14 Déc - 16:45

Bonsoir !

Je suis désolé de tarder autant, j'ai un peu d'aide sur un autre forum pour faire une fiche correcte (entre autres choses) et le temps que j'assimile le tout ça prend un peu de temps ^^'

Merci beaucoup Alena, j'espère que le caractère et le physique seront agréables à lire aussi ^^

Lessien Idril, je pense qu'on passera bientôt à l'histoire là où j'ai de l'aide mais si tu as le temps je veux bien que tu m'indiques où ça bloque. J'approcherais peut-être plus vite de la validation si on le fait en parallèle ^^

j'ai ajouté le physique et je suppose que le caractère va bientôt suivre

Messages : 162
Points de prière : 10000
Date d'inscription : 18/05/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Déesse Fondatrice
MessageSujet: Re: Zélaphias   Dim 13 Mar - 17:38

Coucou !

Le forum étant de retour, nous allons enfin pouvoir lire cette fiche Smile
Dis nous si tu souhaites toujours rester et si tu es prêt.

Bises
Messages : 14
Points de prière : 44
Date d'inscription : 21/10/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde des Inuwa
MessageSujet: Re: Zélaphias   Ven 18 Mar - 22:42

Bonsoir !

Je ne peux pas partir sans avoir testé ce personnage ! ^^
Messages : 162
Points de prière : 10000
Date d'inscription : 18/05/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Déesse Fondatrice
MessageSujet: Re: Zélaphias   Ven 18 Mar - 22:49

Hello !

Je reprends donc la lecture de ta fiche Smile Elle est terminée ? Ou tu veux encore travailler dessus ?

Bises
Messages : 14
Points de prière : 44
Date d'inscription : 21/10/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde des Inuwa
MessageSujet: Re: Zélaphias   Ven 18 Mar - 22:54

En principe elle était terminée et prête à être modifiée si besoin !
Messages : 162
Points de prière : 10000
Date d'inscription : 18/05/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Déesse Fondatrice
MessageSujet: Re: Zélaphias   Ven 18 Mar - 23:21

Et effectivement, je me rappelle l'avoir lue !

Tout est OK, l'histoire est cohérente avec celle du forum et, comme l'a dit Alhéna, elle est très prenante !
Et tu as tout bien comprit au fonctionnement en restant vague sur ton entrée dans la guilde : c'est génial !

Nous sommes donc ravis de t'accueillir ici et de valider ta fiche Very Happy Je t'envoie un message dans les 10-15 prochaines minutes pour t'expliquer comment va se passer ton premier RP, qui va être en solo Smile

A très bientôt, encore bienvenue, et superbe fiche !

EDIT : tu as la possibilité d'avoir un rang personnalisé. Une idée de ce que tu aimerais, ou tu nous recontacte plus tard ?

Je t'ajoute les points de prières dés que je t'ai MP Smile
Messages : 14
Points de prière : 44
Date d'inscription : 21/10/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde des Inuwa
MessageSujet: Re: Zélaphias   Ven 18 Mar - 23:51

Je suis contente que la fiche plaise ! Je ne savais pas trop quoi faire pour la guilde ayant peu d'infos alors rester flou me semblait le plus simple ^^

Je n'ai pas trop d'idée de rang pour le moment, je verrais si une idée me vient

Messages : 162
Points de prière : 10000
Date d'inscription : 18/05/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Déesse Fondatrice
MessageSujet: Re: Zélaphias   Sam 19 Mar - 12:00

C'est exactement ce qu'il fallait faire !
Je transfère donc dans les fiches validées. N'hésite pas à me contacter en MP pour ton rang personnalisé ou si tu as la moindre question.

A bientôt
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Zélaphias   Aujourd'hui à 3:52

Zélaphias

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glow in the Darkness :: La grande bibliothèque :: Les manuscrits :: Les autobiographies :: Les approuvées-