AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Perdue...

Invité
Invité
MessageSujet: Perdue...    Mer 18 Nov - 22:50

Une ombre hésitante se glissait à travers les rues. On la remarquait à peine, pourtant, elle était bien présente. Quand par malheur, on la distingue assez nettement par un jeu de lumière, on voit une peau opale recouverte d'une fine couche de poussière. Cette ombre hésitante, vous la reconnaîtrez bientôt si vous l'avez déjà rencontré. Eodalie. Oui, c'était bien elle même si on la voit rarement dans cet état. Elle marche de pas rapide dans les ruelles peu fréquenté. Elle le regrettait déjà. Cette fois-ci, elle aurait pu faire exception et se mélanger à la foule rentrant par la porte principale de la ville. Elle était complètement perdue et déboussoler. La fatigue prenait le dessus peu à peu. Cela ne l'arrangeait pas, elle qui aurait voulu partager aux habitants de royaume ses chansons récemment composés. Peut-être que si elle se reposait... Elle fit le tour de son regard des alentours. Que des maisons à ce qu'elle put constater. Pas le choix, elle devait trouvé un lieu plus fréquenté où elle pourrait peut-être trouvé un parc ou quelque chose comme ça pour faire un petit somme. Ensuite, elle devrait cherché une auberge sobre avec assez de clients qui seront peut-être ses futures spectateur. Une tâche plus tôt difficile car il lui faudra se renseigner auprès d'autre personne pour ne pas à avoir faire le tour de toutes celle-ci. Vraiment, elle détestait parler à par pour chanter. Ce n'est pas qu'elle n'ai pas sociale, non, mais... elle ne savait pas accorder la confiance aux autres. Oui, c'est surement pour cette raison.

Elle en avait mare. Elle ne tiendrait bientôt plus. Voici depuis trop de temps qu'elle marchait aux hasards dans les rues et ne trouvait rien. Ses jambes devenaient flageolantes. Depuis ce matin, elle marchait. Elle s'affaissa sur un mure pour descendre lentement vers le sol. Ses mains touchèrent les pavés froid du trottoir. Ce soir, elle ne chantera pas. Elle n'aura pas le temps. Il lui fallait encore se laver, se changer et se coiffer. Elle se sentait au plus bas. Les villes qu'elles connaissaient comme dans sa poche lui manquait. Tout y était si simple. Elle remarqua que ce n'était pas la première fois qu'elle était dans un tel pétrin. Mais apparemment, cela ne lui sert jamais de leçon. Elle fixait impassiblement le sol où une flaque d'eau gisait. Elle voyait son reflet presque parfait. "Dans quel état je suis!" pensa tel à voix haute. Elle sortit son miroir et de quoi se coiffer. Elle s'occupait alors soigneusement de ses cheveux. Mais elle ne termina pas son travail. Elle rangea ses affaires et ferma les yeux. La voici endormit dans l'ombre. Au bout de plusieurs minutes, elle rouvrit les yeux et poussa un soupire. Au début, elle ne voyait plus où elle se trouvait puis se souvient dans quel circonstances elle était ici. Elle se leva. Il fallait quel reparte, plus de temps à perdre. Elle marchait tout droit en ne faisant qu'espérer. Un bruit sourd se fit percevoir par son oreille droite. Elle s'arrêta pour essayer de savoir quel était ce bruit. Étais-ce des marchands qui rangeait leur marchandise ou encore un groupe de musicien? Non, en se concentrant, elle pu comprendre que c'était peut-être une place. Dès qu'une ruelle se prononcerait, elle tournerait à droite pour la trouver.

Non, ce n'était pas une place. C'était plus long et moins bruyant. C'était une voie principale qui passait par là. Une rangée de maison la bordait. Elle devait être si proche d'elle juste avant. Peut-être était-elle juste derrière ces maisons? En tout cas, elle ne la quittera pas. Avec un peu de chance, il l'a mènerait au centre de la ville. Un peu de chance... Elle se faisait surement des idée mais elle préférait ne pas prendre de risques. Le temps s'écoulait. Alors elle rencontrait de plus en plus de passant. Et un moment, elle se retrouva dans l'activité intense de la ville. Elle le sentait, elle se reperdrait si personne ne l'aidait. Toutes ses personnes... Quel honte qu'on la voit dans cet état! Elle inspecta ses griffes. Dégouttant! Elles étaient rempli de saleté. Elle fronça le nez. Elle ne donnerait pas la main tant qu'elle ne serait pas nettoyé. Pourvu qu'elle trouve une fontaine.

Toutes ces personnes! A qui demandé de l'aide? Pas lui. Son visage ne donne pas confiance. Pas celui-ci, il est trop bien habillé et elle aurait encore plus honte. Finalement, personne ne lui convenait. Il fallait bien pourtant qu'elle trouve quelqu'un! Et bien soit... Elle se dirigea vers une elfe au cheveux blonds d'un pas résolue troublé d'une hésitation. Maintenant, il était hors de question de recul.
-Bonjour. Je suis un peu perdue dans cette ville. Je suis troubadour. Pourriez-vous m'indiquez une auberge bien réputé où je pourrais me reposé et peut-être chanté?
Éodalie ne pus s'empêcher de cacher ses mains derrière son dot.
Spoiler:
 


Dernière édition par Éodalie le Ven 20 Nov - 9:01, édité 1 fois
Messages : 55
Points de prière : 55
Date d'inscription : 06/04/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Archère de Talent
MessageSujet: Re: Perdue...    Jeu 19 Nov - 18:10

Cela faisait déjà quelques jours que la jeune Elfe était à Opale. Après avoir voyagé avec son Ecuyer pendant plusieurs longues semaines au travers des royaumes, le chevalier avait envoyé son élève se reposer dans l'auberge : elle méritait bien un peu de sommeil. La route ne fut pas de tout repos : la découverte des royaumes dominés par l'Empire ne devait pas éveiller le doute chez les différents habitants. Le stress et la fatigue devaient retomber un peu, au moins pour cette jeune âme.
Une fois adulte, et surtout avec beaucoup d'entrainement et d'années à le faire, il devient plus facile de tenir sans dormir beaucoup. L'elfe se promenait donc dans cette ville, protégée au milieu de tous ces remparts. Si dans certains royaumes les village étaient très éparpillé, ici ce n'était pas le cas : la zone géographique était délimitée par ces grands murs.

Debout sans bouger, les yeux fermé à essayer de ressentir toutes les émotions qui l'entourait, la jeune Elfe pouvait sembler étrange aux yeux des habitants. Mais elle s'en fichait, dans ce royaume, elle n'était pas obligée de passer inaperçue. Certains autour d'elle étaient serein, contents de se réunir entre amis après la dure journée de labeur, d'autres tellement fatigués qu'il n'y a que ce sentiment qui les traverse. Au milieu de tous ces gens, plus ou moins loin, le chevalier ressentit des sentiments assez étranges émanant d'une seule et même personne. Elle semblait perdue. L'elfe ouvrit les yeux et aperçut une personne cherchant quelque chose du regard. L'inconnue s'approcha et prit la parole :
-Bonjour. Je suis un peu perdue dans cette ville. Je suis troubadour. Pourriez-vous m'indiquez une auberge bien réputé où je pourrais me reposé et peut-être chanté?
Une troubadour... C'était obligé, puisque l'elfe ne ressemblait pas du tout à une Opalienne il fallait que la question vienne de quelqu'un qui ne venait pas de là non plus.

-Bonjour. Je ne connais pas bien cette ville, je n'y suis pas depuis très longtemps et je repars bientôt. Cependant, l'auberge dans laquelle je passe les nuits est très confortable, avec des prix raisonnables et beaucoup de clients. Je peux vous y amener si vous le souhaitez.

Une fois sa phrase terminée, elle se rendit compte qu'elle venait d'inviter une parfaite inconnue à rejoindre la même Auberge qu'elle. Geste inconscient ? Pas sûr. En sondant la personne un peu plus profondément, rien en elle ne faisait penser à l'Empire. Puis, la lueur de la lune montra au chevalier les griffes et la couleur de peau de l'inconnue. Il fallait se méfier, plus que prévu. Pourtant, Linwë se trompait rarement lorsqu'elle sondait.

L'elfe se tourna en direction de l'auberge et invita l'hybride à prendre la même direction. Elle s’apprêta à partir, attendant une réponse de son interlocutrice.


Spoiler:
 
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Perdue...    Ven 20 Nov - 9:55

Éodalie se tenait fasse à l'elfe. Elle espérait que celle-ci lui donnerai une réponse positive. Elle n'avait vraiment pas envie d'aller dans cette tenue rencontrer une autre personne. D'ailleurs, que devait penser cette personne blonde de sa tenue? Elle la scruta un instant du regard et elle cru se rendre compte qu'elle ne montrait pas trop d’intérêt à son apparence. Et bien tant mieux si c'était le cas.

-Bonjour. Je ne connais pas bien cette ville, je n'y suis pas depuis très longtemps et je repars bientôt. 
Voilà, elle tombait sur la mauvaise personne. Elle n'a pas de chance
Cependant, l'auberge dans laquelle je passe les nuits est très confortable, avec des prix raisonnables et beaucoup de clients. Je peux vous y amener si vous le souhaitez.
Voilà qui était mieux! Elle fut tout de suite rassuré que celle-ci connaisse une auberge pas mal. L'Elfe l'invita à la suivre. Elle était contente qu'on la guidait: c'est toujours préférable à un parcourt indiqué à l'orale. Elle regarda autour d'elle pour prendre ses repères. Une échoppe de tailleurs de vêtements s'ouvrait à sa gauche. Elle y ferait un petit tour tout à l'heure. Elle avait réfléchie à son programme et comme elle était assez fatigué de ses heures de marches, elle se reposerait à l'auberge indiqué et chanterait le lendemain soir.

On bifurqua à droite. Pourquoi avoir tant de confiance en cette elfe? N'était-ce pas trop beau que tout se déroule si bien? Et si derrière cette gentillesse se cachait un sale coup? Pour s'attendre à tout, elle se préparerais. Mais si tous ce passe bien? Et bien, si elle ose encore déranger cette aimable personne, elle l'inviterait à l'écouter... à moins qu'elle parte avant. L'hybride se mit à regarder les moindre détails de l'elfe. Que ses cheveux sont blonds! Ils sont long et voici qu'Éodalie s’imagine en train de lui faire toute sorte de coiffure. Pour commencer, 3 tresse de chaque côté qu'on rejoint derrière en une autre tresse. Ou encore une autre coiffure avec les cheveux tourné sur eux-même et attaché en chignon. Ou encore d'une autre avec... Je vais m’arrêté là sinon, je pourrais vous donner encore pleins d'exemples de ce qu'elle s'imaginait, de ses mains coiffer. Puis elle remarqua ses longues oreilles pointer de sa chevelure. Comme elles sont pointues! Voici un lien assez distinctif des elfes. Par contre, qu'elle peau pâle! Elle devrait les coloré un peu pour mettre ses magnifiques yeux bleus en avant. Qu'elle dommage qu'elle ne souriait pas. Cela donnait un aire vide sur son visage. Enfin, Éodalie l'aimait bien. Elle avait alors éteint toute méfiance en son égard. Elle se félicita d'avoir trouvé cette personne qui l'invite dans la propre auberge où elle se reposait.

Elle n'avait pas envie de parler. Cela la gênait. Elle bégaya tout de même un petit "Merci".
Spoiler:
 
Messages : 55
Points de prière : 55
Date d'inscription : 06/04/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Archère de Talent
MessageSujet: Re: Perdue...    Lun 23 Nov - 9:01

Tout au long du chemin, Linwë sonda la jeune femme afin de cerner ses pensées et son but. Elle allongea le chemin exprès pour ne pas arriver trop tôt, au cas où ce serait un coup fourré. Elle comprit bien vite que la troubadour ne regardait en fait que ses cheveux : et elle imaginait plein de coiffures ! En suivant le cours de ses pensées, elle se rendit compte que cette personne était tout de même très superficielle, mais elle semblait bien inoffensive.
Une fois arrivé devant l'entrée de l'Auberge, elle entendit un "Merci". L'elfe sourit en réponse et sortie de l'auberge. Elle sentie le besoin d'aller voir si sa monture et celle de son élève étaient correctement installées et nourries.
Elle fit quelques pas puis s'arrêta et regarda en l'air. Le ciel était noir, la nuit était tombée depuis un moment maintenant et les derniers endroits ouverts il y a quelques minutes fermaient leurs portes. Un tour rapide aux écuries et il serait temps de se nourrir. L'elfe pensa à son Ecuyer, endormie à l'étage. Après avoir sondé la pièce, elle s'aperçut que la jeune fille était toujours endormie et qu'elle n'était pas prête de se réveiller. Le dernier repas de la journée se ferait sans elle.
Le chevalier reprit sa marche vers l'écurie, passa voir les chevaux et leur parla quelques instants. Elle leur promit de partir en promenade bientôt, pour leur dégourdir les pattes. De leur coté, un peu de repos avait suffit à leur redonner toute l'énergie dont ils avaient besoin !

De retour à l'auberge, l'elfe fonça directement au comptoir et demanda un repas chaud avec de l'eau, beaucoup d'eau. Le sommeil commençait à venir mais il fallait d'abord manger. En attendant son plat, elle repensa à sa rencontre faite un peu plus tôt : quelle étrange femme était ce ! Dans son souvenir, elle était bien sale, un bon bain ne lui ferait pas de mal. Elle sourit en se demandant pourquoi c'était elle qu'elle était venue voir. Loin d'être amicale visuellement, elle avait même surpris son interlocutrice penser que l'elfe devrait sourire plus. C'était étrange...
Serait-elle amené à la revoir ? Seul l'avenir le dirait...
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Perdue...    Dim 6 Déc - 17:05

L'elfe avait maintenant quitté l'hybride. Éodalie se retrouvait maintenant seul. On lui donna une chambre au dernier étage et elle s'y rendue. Après avoir déposé ses quelques affaires sur le sol, elle s'assit, les jambes en coton, sur son lit. Elle se courba et saisie son miroir avec délicatesse. Il y en avait bien un autre dans cette pièce mais non, c'est celui-ci qu'elle utilisait. Elle l'effleurait de ses doigts, on aurait presque pu croire qu'elle avait peur de le casser. Son visage était crasseux et elle réprima une grimace. Que devait-on penser d'elle maintenant. Un plateau avec un pichet d'eau accompagné d'un ver était posé sur une table. Dans un regard rotatif, elle vu qu'il n'y avait pas de bain où se nettoyer: l'aubergiste l'avait prévenu, toute les chambres ayant une baignoire étaient occupé. Mais elle ne pouvait pas rester dans cette état. Elle prit un torchon, le trempa dans un pichet et le passa sur son visage autant de fois qu'il le fallu. Bien... Maintenant, il restait les mains, le reste, on s'en occupera un autre moment. Elle se regarda dans le miroir: déjà, elle paraissait plus rayonnante. 

Elle posa son miroir contre le mur, s'assis devant et commença sa coiffure. Ses mains s'affairaient sans relâche dans ses cheveux. Une tresse ici, une natte par-là et se fut bientôt terminé. Puis enleva ses vêtements sales pour laisser place à des propres. Oui car ce qu'on ne savait pas, c'est que quand elle voyage, elle porte deux couches de vêtement pour en garder des "propres" (ils ne sont plus vraiment propres puisqu'elle a transpiré dedans) le temps qu'elle en achète des neufs. Si vous n'avez pas trop compris et bien, désolé pour vous mais je ne compte pas en faire un sujet de débat. 

On la retrouve au rez-de-chaussée. Avant de se reposer elle voulait en effet demander à son hôte l'autorisation de chanter dans la soirée du lendemain. Elle ne put s'empêcher par curiosité de chercher du regard la jeune femme blonde qui l'avait guidé jusqu'ici. Elle ne l'a trouva pas. Elle était surement en train de manger à cette heure-ci. La nuit était tombé depuis un certain temps. Peut-être qu'elle aussi devrait se rassasier. Non, elle n'en avait pas envie. Elle jeûnerait ce soir. Vous vous demandez sans doute pourquoi. Et bien, elle ne voulait par rencontré plus de monde, qu'on la questionne sur n'importe quelles chose. Elle voulait resté seul. C'est bien pour ça qu'on la retrouve dans sa chambre ce soir là. Elle se coucha lourdement sur son lit puis regarda le plafond, suivant les rainures du bois. Elle se tourna sur le côté et laissa pendre sa main dans le vide, fermant lentement ses yeux. Sa respiration se calma et elle s'endormi.

La lumière de l'aube la réveilla. Après s'être étiré, elle se rendit compte qu'elle avait dormi tout habillé. Elle se frotta les yeux. En voulant se laver le visage, elle fut déçu de voir que le pichet ne contenait plus d'eau. Elle le prit et descendit toute décoiffer avec. L'aubergiste n'était pas encore présent: il devait déjà être occupé à de petites besognes qui ne devait pas manquer. Où pouvait-elle chercher de l'eau maintenant? Elle se dirigea vers l'écurie au cas où l'aubergiste y était mais non, il n'y était pas présent. Mais un bruit sourd parvient tout de même à son oreille. Elle découvrit peu après une  petite fontaine contrer un mur. Elle y remplit son pichet.
Messages : 55
Points de prière : 55
Date d'inscription : 06/04/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Archère de Talent
MessageSujet: Re: Perdue...    Lun 7 Déc - 20:34

Une fois son repas avalé, l'elfe resta assise quelques instants. Elle aperçut l'hybride hésitante au bar mais décida de ne pas aller la déranger : toute deux avaient besoin de sommeil. Discrètement, Linwë monta l'escalier et se rendit dans sa chambre où elle se déshabilla et se glissa dans son lit. La nuit fut courte mais bien réparatrice. Au levé, le chevalier alla prendre un bain afin de se purifier puis enfila sa tenu quotidienne. Sa tunique commençait à être légèrement sale, il faudrait qu'elle la lave dans les jours qui arrivent.

Le soleil n'était pas encore levé et il ne devrait pas se montrer avant au moins une heure : l'elfe décida d'aller chercher sa monture pour faire un tour avant son premier repas de la journée. Elle se rendit à l'écurie où se trouvait son magnifique cheval, le sella puis sortie de la bâtisse. Elle se dirigea au pas vers la grande porte du rempart où se trouvaient déjà 2 gardes. Elle leur sourit puis sorti au petit trot. Il était tôt et l'air frais lui caressait le visage. Elle lança sa monture au galop afin de lui dégourdir les antérieurs puis s'arrêta prés du ruisseau. Elle mit pied à terre et s'assit sur le bord, les yeux plongés dans l'eau. Au bout de quelque minute à ne penser à rien, elle se leva et remonta en selle. Il ne restait plus longtemps avant que le soleil ne se lève et elle voulait soigner son cheval avant de prendre son premier repas.

De retour entre les murs du royaume, elle trotta jusqu'à l'écurie. Pour témoigner de son bonheur d'avoir été courir, son cheval poussa un hennissement qui avait sûrement réveillé plusieurs hôtes de l'auberge ! Une fois dans la stalle, Linwë étrilla sa monture méthodiquement afin d'être sûre que son poil soit parfait et qu'il se sente bien. Le soleil avait commencé son ascension dans le ciel quand la jeune femme entendit un bruit : comme si quelqu'un avait détourné la fontaine non loin de là. Elle passa la tête par dessus la porte de la stalle et vit l'hybride de la veille au soir : les cheveux tout en bataille !
Elle sourit puis sorti et s'avança vers la jeune femme.
- Bonjour. Avez-vous bien dormi ? Votre chambre est-elle confortable ?

En attendant en éventuelle réponse, elle regarda derrière l'hybride : le soleil qui se levait était magnifique ce matin-là. Il promettait une journée calme et sans vague. Il était peut-être venu le temps de reprendre la route pour le jeune chevalier.
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Perdue...    Dim 13 Déc - 13:01

- Bonjour. Avez-vous bien dormi ? Votre chambre est-elle confortable ?

Éodalie se retourna et qui découvrit-elle? La jeune elfe. Elle passa vite fait ses doigts dans ses cheveux pour les coiffer rapidement même si elle savait que cela était inutile. Elle était juste nerveuse. Dans quel état elle était! Elle observa l'elfe une énième fois. Rien à reprocher. Son ventre cria famine. Elle regratta de ne pas avoir manger l'autre soir. Elle posa le pichet sur le sol. Il fallait qu'elle réponde à la question de son interlocuteur. Avait-elle bien dormi. A moitié. Elle avait rêvé de l'empire, point négatif, mais il avait été chasser de ses terres, point positif. Pour elle, c'était tout simplement impossible. Oui, voilà, ce n'était qu'un simple rêve. Qui en aurait la force? Une rébellion de paysan? Non, tous devait avoir peur de l'Empire et n'oserait pas surtout que certain était dans du mauvais côté. Sérieusement, elle ne savait pas.

Des reflets orangés balayaient le visage de l'elfe ce qui mettait une certaine gaieté sur son visage. Un peintre aurait pu en faire un tableau. Ces rayons étaient ceux d'un soleil se levant comme chaque matin, insouciant des malheurs de ce monde. Enfin, là, elle n'avait pas à se plaindre. Elle aimait sa vie, cette vie où on passe son temps à voyager et à chanter.

-J'ai bien dormi dans ce lit assez confortable. Désolé pour cette état. Vous avez la malchance de me trouvez toujours dans celui-ci. Croyez-moi. J'évite de me montrer quand je suis dans cette décevante situation. Je pense que vous avez à faire. Au revoir!  

Elle lui tourna le dos sans attendre une réponse. Elle avait parlé d'un ton chantant qu'elle était la seule à posséder. A petit pas, elle se dirigea vers sa chambre.

[désolé. C'est assez court]
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Perdue...    Aujourd'hui à 13:28

Perdue...

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ravie... mais un peu perdue !!!
» Perdue dans la modif' de mon QEEL
» Adresse perdue
» Connexion Internet perdue
» Balise méta perdue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glow in the Darkness :: Les salles du fond :: Les archives-