AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Chapitre VII - Le bestiaire

Messages : 272
Points de prière : 10000
Date d'inscription : 17/05/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Dieu Fondateur
MessageSujet: Chapitre VII - Le bestiaire   Dim 7 Juin - 20:50

mon image

Bestaire


Le jeune dieu quitte sa lecture surpris et inquiet.
- Des dresseurs de dragons ! Ils ne pourront rien faire si l'empire attaque avec des dragons !

Abussos fronce les sourcils en l'écoutant.

- Tu t'inquiètes bien trop pour eux, n'oublie pas que tu ne peux pas prendre part au conflit. Enfin, regarde un peu plus loin, ils n'ont plus beaucoup de dragons.
- Oui, mais ils en ont !
- Plus assez pour les utiliser. Regarde te dis-je, tu verras également que d'autres animaux, s'ils sont bien exploités, pourront aider tes protégés.
- Je ne peux vraiment pas leur venir en aide ?
- Non, pas directement et tu le sais.

La mine boudeuse, Alwen jette un œil sur les différentes créatures.

- He bien moi, je les aiderais indirectement. Plus que toutes les créatures réunies !



Navigation


Pour atteindre plus rapidement, cliquez sur le nom dont vous souhaitez des informations





Dernière édition par Abussos le Dim 7 Juin - 21:37, édité 4 fois
Messages : 272
Points de prière : 10000
Date d'inscription : 17/05/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Dieu Fondateur
MessageSujet: Re: Chapitre VII - Le bestiaire   Dim 7 Juin - 20:50

dragon noir

Dragons noirs

Dragons femelles, ces créatures terrestres recouvertes d'écailles noirs, atteignent la taille d'une maison. Elles ont un long cou surmonté d'une petite tête triangulaire, une longue queue, et des pattes massives. Elles se nourrissent des organes et surtout du cœur de leurs proies. Les dragons noirs peuplaient tout le monde connu jusqu'à ce que Kira les extermine sur Enkidiev lors de son emprisonnement dans le passé.

Il y a encore quelques-unes des ces créatures sur Irianeth, mais la plupart sont sauvages.


Issu d'Enkidiev un monde à découvrir d'Anne Robillard


Dragon des mers

Dragons des mers

Créatures marines recouvertes de pelage blanc, de la taille de trois maisons. Elles ont un long cou surmonté d'une petite tête triangulaire, une longue queue et des nageoires massives. Elles se nourrissent surtout d'algues et de petits crustacés. Elles sillonnent surtout les mers du nord, mais il arrive qu'on les aperçoive plus au sud.


Issu d'Enkidiev un monde à découvrir d'Anne Robillard


Lotakieths

Lotakieths

Dragons mâles autrefois montés par des hommes-insectes armés de lances ou par des midjins, ce sont d'énormes bêtes ailées recouvertes d'écailles ressemblant à des lézards géants. Leurs pattes de devant sont arquées et leur long cou se termine par une petite tête triangulaire percée de deux gigantesques yeux brillants dans l'obscurité. Le feu ne les affecte pas. L'intérieur de leurs oreilles est, après leurs yeux, la partie la plus sensible de leur corps. Il existe peu de dragons mâles sur Irianeth. De nature agressive ces animaux territoriaux se battent jusqu'à la mort pour obtenir le droit de féconder les œufs des femelles parcourant les rives pierreuses de l'océan. Seules les femelles mangent des cœurs, les lotakieths quant à eux, préfèrent chasser leurs proies.


Issu d'Enkidiev un monde à découvrir d'Anne Robillard


Cheveux-dragons

Chevaux-dragons


Dragons ressemblant physiquement à d'énormes chevaux, en général noirs. La texture de leur robe ressemble à celle des chevaux, mais, au toucher, elle rappelle plutôt la peau des grenouilles. Leurs yeux s'allument de flammes rouges. Ils émettent des sifflements pour communiquer entre eux. Certains magiciens arrivent à leur transmettre des images mentales pour leur faire comprendre ce qu'ils veulent. Ils proviennent d'un pays lointain où une race d'homme-sauterelle les utilisent pour chasser le gibier. Amecareth avait envoyé ces insectes attaquer Enkidiev avec leurs chevaux-dragons, et, puisqu'ils n'avaient amené que des juments-dragons, Hathir les a attirées et s'est enfui avec elles. Les juments formaient un troupeau d'au moins 300 bêtes et paissaient à l'est de la montagne de cristal. Désormais le troupeau semble disséminé. Ils n'aiment pas l'eau et n'ont aucun ennemi naturel sur Enikdiev, même les grands chats de Rubis ne les approchent pas. Ce sont des créatures intelligentes qui se considèrent égales aux humains. L'esprit des chevaux-dragons est collectif, un peu comme celui des hommes insectes. Ce que l'un sait, ses congénères le savent aussi.


Issu d'Enkidiev un monde à découvrir d'Anne Robillard et à peine modifié pour les besoins du forum

Messages : 272
Points de prière : 10000
Date d'inscription : 17/05/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Dieu Fondateur
MessageSujet: Re: Chapitre VII - Le bestiaire   Dim 7 Juin - 20:51

Chevaux

Chevaux


Grands mammifères à sabots unique possédant plusieurs types de robes dont le bai (tons roux, marron à chocolat. La crinière, la queue, le contour des oreilles et le bas des membres sont noirs.), l'alezan (tons roux à brun plus ou moins foncés, les crins et les extrémités étant de la même couleur ou d'une nuance plus claire que la robe, mais jamais plus foncés que celle-ci.), le gris (Le cheval gris naît de couleur foncée et s'éclaircit au fil des années, jusqu'à devenir presque complètement blanc.), le noir pangaré ou bai-brun (pelage en grande partie noir, notamment la crinière, la queue et les membres. La principale différence entre robe noire et noir pangaré est la présence de zones rousses ou fauves autour des naseaux, des flancs, des grassets, des coudes, du ventre, des ars, et à l’intérieur des cuisses.), noir ( couleur de robe peu fréquente chez le cheval, où la peau et le pelage de l'animal sont complètement noirs.), Crème ou cremello (couleur de robe rare, caractérisées par un pelage et des crins très proches du blanc ainsi que des yeux bleus.), Palomino (couleur de robe d'apparence dorée  avec des crins proches du blanc.) et bien d'autres. Pour plus de robes tourne la page. Ils se nourrissent principalement de pâturages et parfois de quelques légumes qu'ils trouvent à portée de museau.

A l'état sauvage ont peut trouver des troupeaux, généralement sous la conduite d'un seul étalon,  à divers endroits mais il est plus facile d'en apercevoir vers des pâturages proches d'un coin d'eau. Ils sont très souvent utilisés comme montures, mais les vendeurs demandent bien souvent beaucoup d'argent.



Grand chat sauvage de Rubis

Grands chats sauvage de Rubis


Prédateurs recouverts d'un pelage clair parsemé de tâche sombre ou entièrement noir, de la taille des panthères. Ils ont un long cou leur permettant de voir facilement au-dessus des obstacles lorsqu'ils sont tapis au sol, des grandes et larges oreilles pour entendre mieux et plus loin ainsi que des pattes élancées. Les grands chats de Rubis sont de dangereux prédateurs aussi rapides que puissants, ils sont en haut de la chaîne alimentaire. Ils peuplent majoritairement le royaume de Rubis, mais il est possible d'en trouver un ou deux dans un royaume voisin.



Méphères

Méphères


Mammifères recouverts d'un pelage bicolore clair, à l'exception du méphère blanc qui est d'une seule couleur, de la taille d'un chat. Ils ont une longue queue touffue qui leur offre un très bon équilibre, de longs poils leur permettant de vivre confortablement dans la neige, des griffes rétractables utilisées principalement pour escalader et une petite tête toujours à l'affût. Rapides, agiles et curieuses, ces créateurs se faufilent un peu partout et n'hésitent pas à dérober tous ce qui leur semble confortable et comestible. Egalement très affectueuses il est facile de les approcher et, avec un peu d'expérience et d'échange, un méphère partagera son butin ou son festin. Aimant le froid, on en trouve surtout au nord d'Enkidiev, mais il arrive qu'un méphère se décide à suivre quelques temps un voyageur, dans des pays plus chauds.



Sareymus

Sareymus


Ces adorables créatures au pelage sable parsemé de noir et blanc sont aussi grandes qu'un casque de soldat. A vrai dire, le sareymu pourrait dormir en boule dans un casque. Il possède un petit cou caché derrière un pelage blanc, une petite tête ronde, de grandes oreilles qui lui permettent d'entendre assez loin, deux grands yeux noirs et une queue, souvent relevée, qui l'aide à garder son équilibre lorsqu'il grimpe aux arbres. Si le Sareymu a une apparence mignonne et attrayante, il est en réalité très dangereux : une simple morsure et on rejoint les plaines de lumières en une poignée de minutes. Le seul remède connu est un breuvage réalisé à partir d'épine de Sabsha. Heureusement, cet animal ne sort jamais de la forêt interdite et n'attaque que si l'on s'approche d'un peu trop près de son arbre-nid. Ce dernier est repérable au mélange de feuilles, de poils, de fruit et de carcasses entassées contre l'arbre.

Messages : 272
Points de prière : 10000
Date d'inscription : 17/05/2014
Voir le profil de l'utilisateur
Dieu Fondateur
MessageSujet: Re: Chapitre VII - Le bestiaire   Dim 7 Juin - 20:51

mon image

Jakahgves

Créatures du désert à la peau rugueuse et marron, pas plus grandes qu'un chien. Leur cou solide n'est pas facilement blessable (il est impossible de les tuer en sectionnant une artère à cet endroit) se termine par une petite tête triangulaire assez semblable à celle des dragons. Leurs yeux bleus sont facilement blessés par la lumière et aident à les repérer lorsqu'ils se fondent dans leur environnement. Leurs pattes griffues sont plus utiles pour creuser des terriers, mais elles peuvent devenir de redoutables armes. Si le Jakagves est inoffensif et facilement effrayé lorsqu'il est seul, en groupe il n'hésite pas à attaquer d'autres créatures ou des humains pour de l'eau ou de la nourriture.



mon image

Sabshas

Animal en voie d'extinction, le Sabsha a la peau recouverte d'épines qui se renouvelle à chaque saison pour se fondre dans le décor. Aussi gros qu'un méphère, il n'est pas pour autant facile à repérer. Créature nocturne très craintive, elle passe ses journées dans des galeries creusées sous terre et la nuit elle ne sort que si elle ne sent personne à la surface. Parce que ses épines sont un excellent remède au poison du sareymu, plusieurs battues ont étés organisées afin de les tuer pour récupérer leurs épines. Quelques personnes, principalement les elfes et les fées, préfèrent les suivre afin de trouver l'entrée de la galerie et essayer de récupérer les épines tombées à l'aide de la magie ou d'un méphère serviable.

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chapitre VII - Le bestiaire   Aujourd'hui à 13:28

Chapitre VII - Le bestiaire

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Événement: "Twilight - Chapitre 2 : tentation" débarque chez Forumactif...!
» [VX]Dark earth[Stopper]
» Roman / Fanfiction - Vampire
» [JDR / Impro] Chroniques des Terres d'Ouest, Chapitre II : Théorie du Chaos
» Bestiaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glow in the Darkness :: La grande bibliothèque :: Le grimoire-